Soyons sérieux... ou pas ! (Episode n°91)

Quand je déclare pour la première fois à une nouvelle connaissance que je suis photographe, l'accueil est généralement intéressé et chaleureux. Voilà un métier qui semble bénéficier d'une image plutôt positive chez mes concitoyens. Là où ça se gâte, c'est quand on me demande quel type de photo je fais, et que le terme "photo de famille" fait son apparition. Le visage vaguement admiratif de mon interlocuteur laisse rapidement la place à une expression gênée, crispée, voire totalement désolée. Je me retrouve souvent à tenter de me justifier maladroitement "mais non, ce n'est pas du tout ce à quoi tu penses, moi je fais des photos vivantes, rigolotes, naturelles...". Rien n'y fait, j'ai généralement perdu mon interlocuteur en route, traumatisé par quelques dizaines d'années de cauchemar photographique familial.

Il faut admettre que la photo de famille a mauvaise réputation. On pense immédiatement à une séance de torture où tout le monde doit être assis bien droit, face à l'objectif, dans son plus beau costume, un sourire forcé plaqué sur le visage tout en rêvant de partir en courant le plus loin possible. J'en ai quelques unes en mémoire moi aussi, et je suis bien d'accord, c'est une plaie. Rien de bien grave au fond, juste un mauvais moment à passer, un peu comme une vilaine écharde dans le doigt : on n'en meurt pas, mais on voudrait bien que ça se termine au plus vite.

Mais la photo de famille n'est pas obligée de ressembler à ça. Et si c'était au contraire un moment tout simple passé ensemble, un moment où tout le monde a le droit de faire sa bouille de tous les jours, où le clown de la famille peut avoir les pieds en l'air, et celui qui se sent un peu trop timide peut se cacher derrière maman tout en jetant un coup d’œil canaille par dessus son épaule ? Où on peut s'avachir sur le lit, se faire des chatouilles, se dire des blagues dégoûtantes à l'oreille pour que l'autre se gondole de rire ? Où on peut tirer la langue, sauter ou faire des grimaces ?

Parce que quand on y réfléchit bien, de quoi avez-vous vraiment envie de vous souvenir ? De vos enfants faisant leur tête-pour-la-photo, ou bien du caractère de chacun, de l'humeur du jour, de l'ambiance des dimanches matin où on traîne dans le lit des parents ?

Alors laissez-vous tenter par de vraies photos de famille. C'est-à-dire des photos où vous aurez tous l'air vrais. Naturels. Où vous vous direz, en les regardant : ça c'est vraiment nous. Lâchez-vous ! Ne vous demandez pas si c'est votre meilleur profil, ou s'il faudrait sourire un peu moins pour cacher vos dents ou vos rides, prenez juste du plaisir à être ensemble et laissez-moi capturer ce qui fait de vous qui vous êtes.

Ou pour utiliser une expression qui m'est chère : chassons le sérieux des portraits de famille !!!

Sur ces bonnes paroles, je vous laisse en compagnie de Louis et Jeanne, qui je l'espère regarderont ces photos avec un grand sourire dans 20 ou 30 ans, et pourront se dire : ça c'était vraiment nous !

portrait-de-famille-pas-serieux.jpg