Soyons sérieux... ou pas (semaine 4)

Ouf, voici enfin l'heure de la chasse au sérieux. Petit rappel pour les retardataires : si vous vous demandez de quoi je parle, c'est qu'il vous faut revenir 3 semaines en arrière aux racines de la chasse au sérieux. Pour les autres, on peut déjà rentrer dans le vif du sujet. Et là je dois dire qu'il y a urgence. Du gris, du gris, du gris. Partout. A ce rythme là ce n'est plus le sérieux qui nous guette, c'est la déprime. Il va falloir frapper fort. Je vous donc propose une double dose de sérum anti-sérieux aujourd'hui, on n'est jamais trop prudents.

Photographe enfant Marseille