A propos des silhouettes...

Comme promis à Elodie (et d’autres ami-e-s photographes), voici un p’tit tuto sur les silhouettes. Je n’ai aucunement la prétention d’avoir LA méthode, il y en a plein d’autres et sans doute des meilleures, mais celle-là marche pour moi donc je vous la prête ;) Alors donc, ma recette en 4 points :

1. L’emplacement

La base, c’est de vous placer face à une source de lumière forte (le soleil par exemple), donc complètement à contre-jour.

Votre modèle doit être placé entre vous et la source de lumière, de façon à ce que son corps bloque la lumière. C’est ce qui produira l’effet silhouette (corps noir sur fond correctement exposé).

Pour que l’effet silhouette soit réussi, il vous faut un fond dégagé. Placez-vous en haut d’une colline pour avoir le ciel pur en arrière-plan, ou au bord de la mer, bref quelque part où vous n’aurez pas d’autres éléments qui viendraient bloquer la lumière.

Je ne vais montrer ici que des exemples de silhouettes faites en extérieur, mais on peut évidemment en faire en intérieur : devant une fenêtre, devant une porte ouverte donnant sur un extérieur ensoleillé etc…

Les occasions de contre-jour sont innombrables !

2. Les réglages

Passez en mode manuel (on peut aussi le faire en mode priorité à l'ouverture et utiliser la mémorisation d'exposition, mais c'est vraiment + confortable en manuel). Mettez-vous en mode de mesure de lumière « spot ».

Sans vous soucier du cadrage, faites votre mesure de lumière en plaçant votre collimateur central sur le ciel (ou sur la partie de la photo que vous souhaitez être correctement exposée, si ce n’est pas une silhouette se détachant sur le ciel). Faites vos réglages sur ce point.

Par la suite, gardez ces réglages pour tout le reste de votre prise de vue sans vous soucier des indications de votre posémètre. Oubliez-le complètement pour vous concentrer sur le cadrage.

(Vous pouvez faire une photo test pour vérifier que le ciel est exposé comme vous le souhaitez, et que votre modèle est bien noirci.)

3. Le bon moment

L’avantage avec les silhouettes, c’est qu’on peut les faire à n’importe quel moment de la journée à condition d’avoir une source de lumière suffisante.

On fait souvent des silhouettes au coucher du soleil, d’une part parce qu’avec le soleil très bas c’est plus facile de l’avoir dans le champ au même niveau que son modèle, d’autre part parce que les silhouettes sont particulièrement esthétiques dans les couleurs du soleil couchant.

Un exemple :

Photographe enfant marseille

Mais rien n’empêche de faire des silhouettes en plein jour. Le contraste sur le ciel bleu peut-être assez saisissant. 2 exemples par une chaude après-midi d’été :

Photographie marseille
Photo enfant marseille

Attention : faire ce genre de photo peut être très dangereux. En regardant le soleil + d’un court instant à travers votre objectif, vous pouvez vous brûler gravement la rétine (et sans doute griller votre capteur aussi). Donc si vous tentez l’expérience, visez et déclenchez très vite, ne regardez pas + d’une seconde ou deux tout au plus !

Et pour répondre à une question qui m’a été posée plusieurs fois : comment obtenir cet effet en étoile avec le soleil ?

C’est tout simple : d’une part utilisez la + petite ouverture possible, et d’autre part bloquez partiellement le soleil (comme sur le dernier exemple, où j’ai choisi mon angle de prise de vue pour que le corps de mon fiston bloque à moitié le soleil).

Enfin, on peut tout à fait faire des silhouettes sans utiliser le ciel, et surtout sans avoir le soleil dans le champ. Dans l’exemple qui suit, c’est l’eau d’un lac qui sert de support au contre-jour. On voit bien à la couleur de l’eau que le ciel était encore bien bleu, en plein après-midi.

Photo enfant marseille

4. Le post-traitement

Il dépend évidemment du type de silhouette faite, mais globalement on a souvent besoin d’augmenter le contraste (pour rendre le noir de la silhouette + profond), voire d’augmenter les noirs. N’hésitez pas à jouer un peu sur la saturation aussi, pour intensifier les couleurs du fond. Et éventuellement accentuer la netteté, pour que le contour de la silhouette se démarque bien !

Voilà, à vous de jouer…

Vous verrez en pratiquant que c’est l’un des effets les plus faciles à maîtriser !

Voir les possibilités d'accompagnement et de formation pour les photographes