Chasse au sérieux n°140

Ce n'est pas un secret, j'ai un petit faible pour la pagaille, ou plutôt devrais-je préciser : pour la joyeuse pagaille. Il n'y a rien de tel que de se lâcher un peu et d'en mettre partout pour se détendre et retrouver le sourire. Si vous suivez cette Chasse au Sérieux avec assiduité et que vous vous souvenez des épisodes sur les spaghettis, la bataille de lait ou la chantilly.... vous ne serez pas étonnés de mon penchant pour les enfants qui en mettent partout. Ca me fait rire tellement fort que je me fiche complètement d'avoir à faire le ménage après coup (je rigole encore en faisant le ménage, donc ça en deviendrait presque un bon moment, si si je vous jure).

Et comme j'aime partager ce qui me fait rire, j'ai pensé que vous aimeriez connaître cette fabuleuse recette de gâteau. Elle est merveilleusement facile. Prenez deux sœurs pleines de vie, malicieuses à souhait (ça marche aussi avec les frères d'ailleurs, ou avec toute combinaison de frères / cousins / copains / voisins, le plus important est d'avoir au moins deux cuisiniers, c'est beaucoup plus drôle à plusieurs). Confiez-leur un saladier, de la farine, et tous les autres ingrédients que vous jugerez nécessaires, mais comme vous le verrez ci-dessous, le seul ingrédient véritablement utile est la farine. Puis laissez le charme agir.

Au début, c'est plutôt sérieux et appliqué.

photographe-enfant-lifestyle-cuisine.jpg

Jusqu'au moment où un petit grain de folie vient souffler sur nos pâtissières...

soeurs-qui-font-des-betises-dans-la-cuisine.jpg
petites-filles-qui-preparent-un-gateau.jpg
photo-enfants-betises-rire.jpg

Et vient enfin le moment tant attendu où ça dégénère complètement, pour mon plus grand plaisir et celui des cuisinières en herbe.

photographe-enfants-lifestyle.jpg
photographe-enfant-lifestyle.jpg
enfants-qui-font des-betises-dans-la-cuisine.jpg

C'est ce que j'appelle une parfaite activité de jour de pluie. Vous qui ne saviez pas quoi faire avec vos enfants pendant les vacances, voilà qui vient de sauver votre journée. Non, ne me remerciez pas, j'adore rendre service.

Bon ménage !